28/02/2013

L'ONU, les USA et le HCR sont responsables de la sécurité des Habitant-e-s d'Achraf et du Camp Liberty!

Madame Maryam Radjavi, Présidente élue du Conseil national de la Résistance iranienne, est dans notre ville. Mme Radjavi a été reçue à la Mairie de Genève par M. le Maire Rémy Pagani et le Président du Conseil municipal, Jean-Charles Rielle. Il faut à chaque fois le rappeler, Genève est dépositaire des Conventions de Genève, traités internationaux fondamentaux dans le domaine du droit international humanitaire.

La nouvelle attaque de missiles sur le Camp Liberty est une honte pour les Nations Unies, les États-Unis, le HCR et les gouvernements européens. Ce n'était pas seulement une attaque contre les habitants de Liberty, mais aussi une attaque contre les Conventions de Genève. Le HCR aurait pu empêcher ce crime, si il avait pris au sérieux les avertissements répétés à de maintes reprises et avait agi à temps pour annoncer Liberty comme un Camp de réfugiés en vertu des lois et règlements du HCR. Malheureusement, cela n'a pas été fait pour des raisons obscures et le HCR porte une lourde responsabilité quant aux victimes de cette attaque.


A ce titre, pourquoi le HCR, qui a son siège à Genève, refuse apparemment de renconterr Mme Radjavi avec notre Maire Rémy Pagani?

Certes, plus tard, le Haut Commissaire pour les Réfugiés a condamné l'attaque et a demandé au gouvernement irakien d’en rechercher les auteurs. C'est déjà bien mais pas suffisant parce que nous savons que de futures attaques sont d’ores et déjà programmées. Cette fois, le Haut Commissaire pour les Réfugiés est censé agir à temps pour assurer la protection des résident-e-s d'Achraf par leur retour à Achraf  du camp Liberty. Cela évitera au HCR de laisser faire puis d'exprimer ses condoléances aux familles des victimes.

M. Antonio Guterres a l'obligation et le pouvoir d'assurer la protection de ces demandeurs d'asile et de ces réfugiés. 

Enfin, la communauté internationale peut et doit tirer  les leçons, à partir des printemps arabes, pour un printemps iranien offrant enfin lune vraie démocratie à ce grand peuple.

En Décembre 2010, en Tunisie, personne n'aurait pu imaginer le changement opéré par la rue. en 1 mois, le temps qu’il aura fallu pour changer de gouvernement en Tunisie et l’élection à la Présidence de la République de mon Ami Moncef Marzouki que nous avions aidé, 10 ans plus tôt, à sortir des geoles de Ben Ali.

La communauté internationale et l'ONU se sont retrouvés à la traîne des évènements tunisiens. Espérons que pour l’Iran et les changemenst démocratiques voulus, ils sauront prendre leurs responsabilités, forts de l’ensemble de la situation dans la région, Syrie et Irak compris.

L'ONU n'aura plus d'excuse de non prise en compte du souhait du peuple iranien à se mobiliser pour une vraie démocratie et reconnaître le rôle essentiel du CNRI et de sa Présidente élue, Mme Maryam Radjavi.

Nous exhortons notre gouvernement Suisse à prendre les mesures nécessaires pour atteindre cet objectif.

08:30 Publié dans politique | Lien permanent | Commentaires (0)

07/02/2013

Dublin - Intercultural Cities Milestone Event - 6 au 8 février 2013


Représentation de la Ville de Genève
avec Chiara Barberis Savary (cheffe de service Agenda 21 - Ville durable) et Oliver Freeman (expert
)

A consulter sur http://www.coe.int/t/dg4/cultureheritage/culture/Cities/D...

dublin2013tre.jpg

11:29 Publié dans politique | Lien permanent | Commentaires (0)