04/07/2016

Non à l’abandon de l'Hélicoptère de sauvetage genevois REGA15 !

Le député au Grand Conseil Jean-Luc Forni a raison! Suite à sa question urgente (QUE 502-A), nous avons pris connaissance du projet de disparition, dès le 1er janvier 2017, de notre hélicoptère de sauvetage genevois, après plus de 45 ans d’activité dans notre Canton. La réponse fournie par le Conseil d’Etat, imprécise, tendancieuse et bien péremptoire « la prise en charge héliportée n’a permis de sauver aucune vie supplémentaire » montre clairement que rien n’a été prévu avec la REGA ou d’autres partenaires pour compenser cette disparition.

Le transport sanitaire en hélicoptère est complémentaire aux transports terrestres! Quel prix pour une vie sauvée? Mais aussi des souffrances évitées ou plus rapidement soulagées! Cinq mois de Cardiomobile (comme cardiomobiliste avec mon diplôme de médecin en poche) en 1984 me permettent d'apprécier! Dans cet état d'esprit, on peut aussi si on suit certaines dérives technocratico-financières remettre en questions certaines opérations fort coûteuses et pourquoi pas réallouer les fonds à une majorité de patients en délaissant les plus en difficultés!

Pour un franc par habitant et par année, l’hélicoptère REGA15 basé à l’aéroport de Genève participe à sauver directement la vie de plus de 160 Genevois par an en intervenant prioritairement sur les communes périphériques du canton.

Rega15 intervient aussi pour des missions de sauvetages comme les recherches de personnes disparues sur le lac et nos cours d'eau et des transferts pour des urgences vitales comme les transports de bébés prématurés en couveuse, des malades nécessitant des soins intensifs, ou pour des greffes d'organes. En opérant depuis sa base genevoise, l’hélicoptère REGA15 est deux fois plus rapide que l’ambulance la plus proche (7-10 minutes pour l’hélicoptère contre 15 à 20 minutes pour l’ambulance la plus rapide dans les communes périphériques). Son coût pour les citoyen-ne-s est similaire au coût des moyens terrestres qui seraient engagés à sa place.

Le 1er janvier 2017, si les HUG et le Conseil d'Etat ne gèlent pas cette décision, l’hélicoptère REGA15 sera vendu, ne laissant qu’un appareil pour toute la Suisse Romande, l’actuel REGA4 basé à la Blécherette à Lausanne. Cet appareil ne sera que très peu disponible pour Genève, et son coût, avec 17 minutes de vol au minimum, sera deux à trois fois plus élevé pour les Genevois.

En 2021, la REGA prévoit de redéployer ses activités de sauvetage depuis ses bases de plaine lorsqu’elle prendra livraison de trois nouveaux hélicoptères. L’avenir et le renouvellement de l’actuel hélicoptère REGA15, mis en service en 2003, s’inscrit parfaitement dans ce calendrier, alors pourquoi en accélérer brusquement celui-ci ?

Les commentaires sont fermés.